04/03/2010

Ciel brun sur les Pays-Bas.

Le CDA (démocrate-chrétien) du Premier ministre démissionnaire Jan Peter Balkenende et le parti d'opposition SP (extrême-gauche) d’Agnes Kant sont les grands perdants des élections communales qui se sont déroulées hier aux Pays-Bas. Les chrétiens-démocrates paient donc la chute du gouvernement, le quatrième du premier ministre Balkenende.

Le taux de participation à ces élections pour l’ensemble du pays a été inférieur de 4,8% par rapport à celles de 2006 (53,5 contre 58,3).

Voici le tableau de synthèse des résultats pour l’ensemble des Pays-Bas :

 NL uitslagen

L’enseignement le plus regrettable de ces élections est la confirmation de la progression du PVV (Parti de la liberté) du populiste et islamophobe Geert Wilders. Le PVV ne présentait des candidats que dans les deux villes : Almere et Den Haag.

A Almere (banlieue dortoir d’Amsterdam), le parti de Wilders arrive premier devant le PvdA. Dans la capitale, le PVV est second derrière le PvdA.

Hier soir, lors d’un discours devant ses supporters, faisant allusion aux élections législatives de juin prochain, Wilders a déclaré : "Wat in Den Haag en Almere kan, kan straks in heel Nederland" (Ce qui s’est fait à Den Haag ou Almere, peut se faire bientôt dans tous les Pays-Bas).

Selon la télévision publique NOS, en projetant les résultats de ce mercredi, les chrétiens-démocrates demeureraient la plus grande formation politique à l’issue des législatives anticipées avec 29 sièges, suivis des travaillistes (PvdA) avec 27 sièges et du PVV avec 24 sièges.

Si les choses de changent pas d’ici au 9 juin, le résultat des populistes du PVV risque donc de peser lourdement lors de la composition du nouveau gouvernement.

wildersposter

La lutte continue !

14:05 Écrit par Joël dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.