30/04/2012

Soirée du second tour de l'élection présidentielle française - 6 mai 2012

6 mai.png

16/04/2012

Soirée du premier tour de l'élection présidentielle française - 22 avril 2012

Namur,PSE,socialiste,changement,maintenant,Hollande,Le Miroir

27/09/2011

Rencontre avec Philip Cordery - 29.09.2011

 

Blog image cordery.jpg

 

20:32 Écrit par Joël dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

26/08/2010

Expulsion des roms par la France, position des socialistes et des démocrates au PE.

La colère suscitée par l'expulsion de France de près de 1000 Roms et l'embarras qu'elle provoque dans l'UE pour le gouvernement Sarkozy ont incité les eurodéputés socialistes et démocrates à demander des explications à la Commission européenne et au Conseil des ministres de l'UE.

 

Le groupe des progressistes au Parlement européen, fort de ses 184 élus, accuse la France d'avoir enfreint les règles européennes sur la libre circulation des personnes et cite en appui des dispositions européennes. Le groupe demande un débat pour la prochaine session du Parlement européen à Strasbourg.

 

Le chef de file des socialistes et des démocrates, Martin Schulz condamne l'inertie de la Commission européenne. Il lui reproche de ne pas avoir réagi au plan d'action en faveur des Roms approuvé par le Parlement européen en mars dernier. Le plan d'action prévoyait le développement d'une stratégie européenne en faveur des Roms et des mesures pour favoriser leur intégration dans la société.

 

"Le traitement subi récemment en France par le peuple Roms est révoltant et ne peut pas rester dans l'indifférence. Leurs droits ont été bafoués pour des raisons populistes et électorales par un gouvernement en perte de vitesse", déclare Martin Schulz.

 

"Le pays qui nous a donné la liberté, l'égalité et la fraternité s'est engagée sur une voie différente et dangereuse.

 

Il y a entre 10 et 12 millions de Roms en Europe, qui vivent dans une extrême pauvreté. Leur problème est européen. Nous sommes mobilisés sur cette question depuis des années. Le Parlement européen a soutenu il y a cinq mois notre demande en faveur d'une stratégie européenne pour les Roms mais la Commission et le Conseil n'ont pas bougé.

 

Ces deux institutions doivent expliquer pourquoi elles n'ont rien fait. Les scènes que nous avons vues récemment en France ne doivent plus se répéter", souligne M. Schulz.

 

Le groupe S&D se réfère à la directive 38/2004 relative aux droits des citoyens européens de se déplacer librement sur le territoire de l'UE, pour dénoncer les infractions de la France. Il ajoute que le fait d'obliger les expulsés à donner leurs empreintes digitales comme l'indiquent certains rapports, constituerait une nouvelle infraction, particulièrement de l'article 21.1 et 2 de la charte des droits fondamentaux de l'UE et des directives 38/2004 et 43/2000.

 

roms crs.jpg

 

"L'UE interdit toute discrimination fondée sur l'origine ethnique ou la nationalité comme principe fondamental", rappelle M. Schulz.

 

"Cette interdiction fait partie intégrante de l'ADN de l'UE, de son identité en tant que Communauté de valeurs comme le définit la Charte des droits fondamentaux. Depuis l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, cette charte est juridiquement contraignante.

 

Le Parlement européen utilisera toutes ses prérogatives pour défendre et promouvoir la Charte et prévenir les violations des droits des citoyens", conclut Martin Schulz.

MS SetD.jpg

17:50 Écrit par Joël dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

03/08/2010

Lettre ouverte aux militants et sympathisants du PSE

« Les militants du Parti des socialistes européens font un travail des plus importants. Vous bâtissez des ponts au-dessus des frontières, et créez une véritable démocratie transfrontalière.»

 

Voici ce que déclarait Poul Nyrup Rasmussen, président du PSE, à Madrid en 2008. Mais que veut dire « bâtir une démocratie européenne» pour nous, militants du PSE ?

 

Le traité de Lisbonne prévoit que le président de la Commission européenne doit venir de la famille politique qui remporte les élections du Parlement européen.

 

L'année passée, le PSE et ses partis membres ont été incapables de s'entendre sur un candidat-tête de liste qui aurait pu mener notre campagne des élections européennes. Notre parti a été réduit au silence et nous ne sommes pas parvenus à éveiller le soutien de la population européenne en faveur de notre vision d'une nouvelle Europe sociale.

 

La conséquence fut la reconduction de Barroso, et le maintien de l’inertie et d’une attitude suffisante au cœur même du gouvernement européen face à la crise économique, à l'exclusion sociale et aux demandes d'une plus grande égalité. Imaginons un instant à quel point la réponse de l'Europe serait aujourd’hui différente en termes de création d’emplois, de transition vers une économie verte, de cohésion sociale, et d’égalité entre les sexes, si nous avions gagné ces élections et si la Commission était dirigée par un socialiste ou un socio-démocrate européen.

 

Nous ne pouvons pas accepter de faire les mêmes erreurs encore et encore. En 2014, le peuple retournera aux urnes pour élire un nouveau Parlement européen. Cette fois-ci, le PSE a accepté de désigner un candidat-tête de liste pour mener notre campagne et ainsi accroître nos chances de victoire. Mais ce candidat du PSE ne peut pas être choisi à huis clos, ou uniquement par les dirigeants des partis membres. Poursuivre la démocratisation de l'Europe exige que le PSE montre la voie et soit le premier à se démocratiser lui-même.

 

Et comme le déclarait Poul Nyrup Rasmussen à Madrid en 2008, « les militants du PSE ... bâtissent des ponts au-dessus des frontières, et créent une véritable démocratie transfrontalière. »

 

Nous voulons être impliqués dans la sélection du candidat qui mènera la campagne de notre parti en 2014.

 

Nous voulons faire de la démocratie européenne une réalité pour les citoyens ordinaires.

 

Nous exigeons la tenue d'élections primaires, impliquant les membres du PSE à travers l’Europe, afin d’investir notre candidat à la présidence de la Commission européenne.

 

Rejoignez la Campagne pour une primaire du PSE !

 

Co-signé :

Desmond O'Toole (Coordinateur, militants PSE Dublin)

José Reis Santos (Coordinateur, militants PSE Portugal)

 

Je soutiens cette démarche et je vous invite à visiter le blog de la campagne (en cliquant sur l'image ci-dessous).

 

activists-logo2.jpg

12:46 Écrit par Joël dans Europe | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook

27/07/2010

Naissance du Service Européen d’Action Extérieure.

Ce lundi 26 Juillet, le Conseil européen (des Affaires étrangères) a adopté une décision instituant Service Européen d’Action Extérieure (SEAE). Ce service devra assister le Haut Représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, la baronne Catherine Ashton, à développer une action extérieure de l'UE plus consistante et cohérente.

 

 

 

Le SEAE a été créé par le traité de Lisbonne et doit entrer en vigueur dans les prochains mois. Son personnel est estimé à 1.800 membres, issus de la Commission, du Conseil et de chaque État membre de l'UE.

 

 

 

titre-Drapeau-Europe-roamin.jpg

 

  

 

A noter que ce service sera indépendant de la Commission.

 

En effet Catherine Ashton aura la tutelle sur celui-ci en sa qualité de Haut Représentant et non de première vice-présidente de la Commission européenne.

 

 

 

Pour le président du Parti Socialiste Européen, Poul Nyrup Rasmussen, « un tel service sera une étape décisive dans le renforcement de l'engagement de l'UE pour le progrès humain et la sécurité - et pour s'assurer que les gouvernements ne reviendront pas sur leurs engagements. Nous pouvons maintenant travailler à un New Deal mondial et veiller à ce que l'Union européenne montre la voie. »

 

 

 

14:05 Écrit par Joël dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

07/07/2010

Le site de la présidence belge

Entre les silences de l’Informateur, le bourdonnement finissant des vuvuzelas, la canicule et les chutes des coureurs du Tour de France, on en viendrait à oublier que la Belgique préside l’Union Européenne depuis quelques jours.

 

Si vous avez envie d’en savoir plus, je vous invite à cliquer sur le logo ci-dessous afin de découvrir le site de la présidence belge.   

logoBeEU

14:05 Écrit par Joël dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook